10 mars 2020

Comment se débarrasser du superflu dans son dressing ? 3 méthodes testées et approuvées ❤

Hello ♥

J'espère que vous allez bien! Ces dernières semaines ont été des plus actives: travaux sur travaux, tris intensifs et vie sociale limitée. Je reviens enfin par ici pour vous parler d'un sujet qui me tenait particulièrement à coeur : le superflu

Petit retour en arrière... Jeune et bosseuse, je n'avais pas besoin d'argent de poche. J'ai toujours trouvé des jobs étudiants et je me suis toujours offert ce qui me tenait à cœur et qui était à ma portée. J'ai bossé à partir de mes 14 ans: ce qui signifie que depuis mes 14 ans, je me fais plaisir (sans oublier les autres également). Attention, toujours dans la limite du raisonnable. C'est pourquoi, quand j'ai emménagé solo en 2017, j'ai déplacé cet amas d'affaires de chez mes parents à chez moi. 

Durant ma première année d'emménagement, j'ai continué à me faire plaisir mais de façon plus raisonnable puisque mes responsabilités ont doublé. J'achetais moins de choses inutiles mais cela restait quand même de trop. En février 2018, je perds mon grand-père. Je suis perdue car plus rien ne va. Mon moral chute. Des mois difficiles à vivre se suivent. C'est ma vie entière qui chute. Bref, plus rien ne me donne envie et ne m'intéresse. Je n'éprouve plus aucun intérêt pour quoi que ce soit. 

Vient alors ce déclic, peu après ma conversion à l'Islam et à ce fameux soir où j'ai vécu le drame. Un accident de voiture qui me laissait croire que je n'avais plus de jambe, limite que je n'étais plus en vie. Mais el hamdulilah, je m'en suis sortie indemne et plus forte, plus réfléchie. La conversion avait déjà changé pas mal ma vision du matérialisme donc après cet accident, j'étais davantage dans une approche minimaliste. J'ai compris que la vie ne tenait qu'à un fil et qu'il ne fallait pas s'accrocher à du matériel car au final, ce ne sont pas les objets qui nous rendent heureux mais les souvenirs qu'on crée autour d'eux. En tout cas, c'est ma vision des choses. 

J'ai d'ailleurs lu le petit manga de Marie Kondo qui nous explique sa méthode, la méthode Konmari. Cette méthode m'a guidée pas mal en ce qui concerne l'étape du tri. Lorsque je me retrouvais face à l'une ou l'autre pièce de ma garde-robe, je me posais la question: Est-ce que je l'aime bien? Me rappelle-t-elle de bons souvenirs? Depuis quand n'ai-je pas porté cette pièce? Toutes ces questions, m'ont rapidement permis de savoir ce que je voulais garder ou non dans mon dressing. J'ai bien entendu fait de même avec des objets hors du dressing parce qu'une fois qu'on se pose ces questions et qu'on connait l'utilité et l'attachement à l'une ou l'autre pièce, on sait clairement ce qu'on veut en faire.

J'ai donc commencé à trier, à jeter, à vendre et à donner. Il y a trois façons, que j'ai testées et approuvées, de se débarrasser de ses objets inutiles en plus de la quatrième option qui est la poubelle


Résultat de recherche d'images pour "vinted"
 La méthode la plus rentable

S'il y a bien une application dont je parle à mes copines qui veulent faire des tris dans leur garde-robe, je leur conseille directement Vinted (le mien est juste ici). J'aime beaucoup cette application car j'ai réussi à conclure pas mal de ventes jusqu'à présent donc on a la double satisfaction: se faire des sous et faire de la place dans son dressing. L'avantage est que je liquide les cartons pour effectuer les envois en plus de me débarrasser des fringues. Il suffit simplement d'imprimer des étiquettes d'envoi déjà prêtes donc c'est un système que j'aime bien: rapide et efficace.

La méthode qui apporte de la satisfaction 

Je n'ai pas mis toutes mes pièces en vente: j'ai également rempli plus de six sacs poubelles de vêtements en moins d'un an. J'ai rempli les sacs de vêtements en bon état mais que je ne souhaitais pas spécialement vendre. J'ai essayé de trouver autour de moi des associations qui récoltaient éventuellement des vêtements. Les réseaux ont du bon car j'ai dans un premier temps eu des contacts avec une personne travaillant dans un centre pour jeunes filles placées. Elles étaient hyper contentes de recevoir des vêtements pour pouvoir être coquettes. J'ai également beaucoup papoté avec une abonnée d'Instagram que j'embrasse fort si elle passe par ici. Elle s'est chargée de prendre des sacs de vêtements afin de les envoyer au Maroc.

C'est pour moi une méthode qui apporte beaucoup de satisfaction puisqu'on fait des rangements et on contribue au bien-être de personnes dans le besoin. Ce sont des actions dont j'étais très fière et que j'essaye de favoriser dès que je peux.

La méthode ultime 

J'ai fait du tri en permanence ces derniers mois et, parfois, il m'est arrivé de ne pas trouver d'association pour donner mes vêtements. Du coup, la dernière méthode que j'utilise est de remplir des sacs et de les mettre dans les bulles adéquates. Je vous avoue que je suis moins fan du concept de deuxième main mais avec du recul, je sais que ça crée de l'emploi puisque les vêtements sont nettoyés, rafistolés, mis en boutique et puis vendus. Mais c'est la méthode qui m'apporte le moins de satisfaction.

❤ Voilà donc pour les trois méthodes que j'utilise au quotidien pour réaliser des tris. L'argent gagné via Vinted n'est évidemment pas dépensé bêtement dans de nouvelles fringues mais j'essaye de l'utiliser intelligemment : travaux dans l'appartement, factures, petit resto,..

❤ Actuellement, je suis toujours hyper active sur Vinted et surtout dans mon dressing car je range sans arrêt. J'ai été habituée à un dressing de 3m50 sur 2m80 plein à craquer pour moi toute seule. Maintenant nous sommes deux; un jour nous serons trois inshaAllah et je n'en ai pas encore terminé avec mes tris !


Et vous? C'est quoi vos méthodes pour trier et ranger rapidement ?

A très vite !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire